h3s.401

l’eau bleue comme sans fonds

un rivage ébloui
au long des arbres morts
quelle sombre figure

morte presque sans nom

chaque pierre ici dit
l’inéluctable chute
la mémoire s’absente

des îles disparues


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :