h3s.403

la nuée toute proche

à toucher dedans soi
comme on rêve déjà
que du rêve on s’éveille

dans la clarté des aubes

le seul chant d’un oiseau
vient éteindre la nuit
étoile après étoile

et puis soudain plus rien


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :