_ _ 68

un bruissement d’herbe
sèche — sous les ciels
c’est toujours le même
nom laissé aux choses

on va quitter là
tout cri toute peur
mais l’oubli ne peut
laver le regard

seules les larmes


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :