h3s.405

quel autre parmi tout

au gué des terres vaines
il pleut de la lumière
et les prés sèchent jaunes

le bruit que fait le monde

derrière le rempart
on sait le désert d’hommes
le temps vient d’un départ

si vain devant la nuit


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :