_ _96

on sait la dérive

la nuit un continent
doucement s’efface
et cède une après l’autre

des étoiles connues

parfois la nuée d’une aube
qui prend aux lisières
laisse transparaître

une ligne de fuite


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :