frm_3

dessus la mire des astres
la branche sèche brisée
rouge sur le toit de plomb
un signe ouvert mais pour qui
depuis la mire des astres
le temps contemple le songe
absent de tout le réel
le miroir des eaux se ferme
le temps contemple le songe
autour de quoi tombe ici
le reflet même des ciels
on franchit les cercles clairs infinis
que lui seul ouvre à l’obscur
silence la nuit comme_une
de ce qui est jusqu’aux pierres
déploie un manteau d’étoiles




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :