sonne_10

cela de haute mémoire
regarde depuis les ombres
chacun des deux crépuscules
— la foudre s’est absentée

seule la vie continue
des branches bercent la berge
vive encore d’être là
presque au partage des eaux

les ciels ont des reflets noirs
dès lors que la source mêle
l’origine et les fins d’être
les ciels prennent reflets noirs

ici auprès du seul fleuve
la barque approche sa nuit
que déchiffre le passeur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :