frm_11

un tohu-bohu d’étoiles
la nuit vient ici cesser
le tohu-bohu d’étoiles
après un plus haut silence
— la pluie a cinglé l’espace
l’eau noire opaque des ciels
mêlée sans fin des orages
recommence tout du monde
un chant improbable bruit
sous le vent ici sans nom
un feuillage comme joie
et la musique du temps
danse sous l’ombre des arbres
un rien de lumière tremble
geste des heures votives


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :