sonne_13

la dernière très maigre fenaison
que sèche un dernier soleil dernier
regain pauvre sans espoir
mais sûre offrande aux oiseaux
et la brume du matin
diffuse parmi l’espace
un fantôme dans l’image
diffuse parmi l’espace
ici si peu que cela
que songe malgré nous être
ici si peu que cela
seulement un souffle clair
dont chacun des voiles bouge
doucement parmi le temps
on éveille son enfance s’éveille presque enfant
à la merveille des aubes


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :