invz_21

on voit — quelle la lumière

la lampe tard brûle
et se saisit du rêve
d’être la flamme

bien trop brève qui reprend

infime éphémère
laissée là aux rivages
qui flotte sur l’obscur

sans pourquoi — un rien de souffle


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :