invz_38

on l’entend qui s’avance

le vent circule sans nom
autour d’un puits de pierre
où l’on vient puiser

tout au long des jours des heures

l’eau lustrale des rêves
porte tous les reflets de tous les ciels
avant que ne s’avance

un rien — l’ombre sur le monde
une ombre sur le monde


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :