invz_39

on sait la crue féroce

mais ce ne sont pas
encore les hautes eaux
d’après l’hiver

le fleuve laisse après lui

des tresses d’herbes
et de branches sauvages
au dessus des flaques

la nuit pour seule larme


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :