en_allées 2

on marche dans le dégel
brusque du matin
les hérons ne sont plus
l’aguet alerte de faim
mais le jour demeure
une frange rouge
prise haut dans la brume
et la lumière perce
çà et là des flaques
brûlent sur le sol
encore gelé
de grands reflets de ciels
songent haut le temps
que parler ne retient pas


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :