en_allées 8

on va dessous les arbres
suivre et chercher la rive
delà toute nuit
les mains brûlent — il gèle
et des ombres dansent et s’envolent
brusques mais sans un cri
lorsque d’autres font départ
ou que le pas les surprend
un feu a pris haut
dans les nuées d’avant
la pluie — mais peu à peu
les ciels s’en vont et s’éteignent
pour que soient encore
le souffle et la forme d’un monde


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :