en_allées 10

une lisière de nuit
la ligne d’arbres
toute au contrebas du temps
et cela qui se file
jour après jour
au long des routes absurdes
on va toujours même sans
lumière
tôt ou tard
un peu d’aube se fera
là-bas aux franges du visible
et cela suffit
depuis l’intérieur du souffle
à ne renoncer rien


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :