en allées _ 21

un bruit — dehors continue
le son que seule l’averse
joue — presque rien un chant pauvre
qui jamais ne renonce
le monde ouvre
l’espace au dedans de soi
vif et nu
quoi entre dans la crypte
une flamme simple
dont la lumière tremble
brûle comme trop loin
on retient son souffle
pour ne pas se perdre
ni venir se brûler les ailes






Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :