en allées_30

on a saisi un peu
le jour sur sa lisière
là bas au loin des haies
delà les vergers
les routes qui nous mènent
demeurent sans issue
mais de toujours ces riens
donnés
pour reprendre souffle
la neige dans les arbres
et le soir
l’ubac désert s’enlumine
d’une toute autre lumière
haute de son désir


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :