en allées_ 99

une flaque de lumière
le jardin s’ébroue
dedans l’éclaircie brève
qu’entendre sinon ici
les notes portées par le vent
comme des cris de joie
plus loin
des voix d’enfants jouent le monde
et cela qui vient d’éclore
n’est rien autre que reflet
qui flotte doucement
la mare au gré des ciels
renvoie toute racine
au firmament des ombres


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :