Archives de Tag: voix

fonds noirs XVIII – interstices perdus

III.

que dit sa voix ici
de ce que fut la vie
d’avant la friche sèche
à quoi tout se résout

tu ne le sauras peindre
à peine l’entrevoir
comme une soif l’été
d’errer sur la falaise

mais non ce n’est pas là
ce que ces mains avaient
à bâtir qui n’est plus

elles-mêmes ne sont
plus dans le geste sûr
de poser chaque pierre.


d’un passage XXXIII

le temps est venu
ferme les yeux
ne regarde pas
[ce qui]  cela se creuse

d’être le vertige
laisse le corps
revenir aux rythmes
seuls qui le fondent

rien trois fois rien
parmi le silence
sont les temps deux

d’où la voix s’insuffle          [s’élance
cherche –sa preuve
grandit de se perdre.


d’un passage XXX

une voix chante

c’est bien là qu’il faut aller
encore peindre — toujours
dans l’aire dévastée sans
aucune ligne d’aucun

commencement l’apparence
est cette ténèbre d’être
contre quoi chaque jour tu
heurtes — aux vibrations des noirs

cela qu’on ne peut encore
ni nommer ni distinguer
engendre quelle harmonique

au cœur d’un même vertige
la main aveugle elle-même
a enraciné le geste

parmi les pierres.