a_symétrie — 122

passages
sous les voûtes d’aube
ce jeu de brumes
d’un chemin l’autre

pour que par quoi le jour passe soit
intangible
la croisée d’erre calme
parmi l’herbe haute folle

la nue
et les eaux apaisées
parmi l’herbe haute folle
à toute fin

la lune d’encore l’été.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :