h3s 952

la pierre là-bas

forme nue et franche clivée par
l’hiver a clivé
son lieu elle oscille
la forme nue franche
mais que rien ne brise
pose une oscille et bascule

haute sur le temps

la forêt s’effrite
et des arbres brûlent
la lumière loin

penche l’herbe pauvre


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :