h3s.278

cet autre devenir

aller se perdre aux friches
mot à mot sans chemin
on va peine jusqu’où s’avance

l’éblouie de lumière

l’odeur de terre humide
des arbres sont tombés
laissant libres les eaux

puis l’envol lourd d’un cygne


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :