sonne_12

regarde les passées bleues
des ciels derrière les arbres
qui portent encor’ feuillages
l’été murmure ici quelque
présage depuis les formes
brisées la terre reprend
pour humus cela qui tombe
où la rivière ruisselle
le lointain vient accrocher
çà et là dans la futaie
les signes d’une présence
tout une et entière d’être
la vie avant les sommeils
et la lumière d’hiver


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :