invz_31

quelle la forme sans nom

devant les yeux la nuit
tombe en éblouie
toute un voile noir
par quelle traverse

que le temps arrêté file

nue et silence mêlés
le travail de l’obscur
mais rien qui ne traverse

l’ombre et le vent pour les cendres


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :